06 janvier 1883, le jour où Gibran Khalil Gibran est né

Dans les Moutassarifat du Mont-Liban, il y a plus d’un siècle, Gibran Khalil Gibran est né, un de poètes d’expression arabe et anglaise les plus marquants du XIXe siècle.

Le jeune Gibran Khalil Gibran a connu une enfance tourmentée après la confiscation des biens de sa famille à cause d’une dette de jeu que son père ne pouvait payer. Son voyage aux Etats-Unis était couronné par la découverte de son talent de peintre, ce qui lui permit au fil des années de préparer les illustrations des couvertures de livres.

Féru de littérature et de poésie, Gibran publie son premier essai intitulé Nubḏaẗ fī fann al-mūsīqá, (Traité de l’art musical). Les œuvres littéraires se succèdent jusqu’à ce qu’il décroche une bourse d’étude en histoire de l’art à Paris. Son roman Al-Aǧniḥaẗ al-mutakassiraẗ (Les Ailes brisées) jouit d’un succès inédit auprès des lecteurs anglophones et arabophones. « Reflétant le langage quotidien entendu lorsqu’il était enfant à Bcharré, puis dans le quartier syrien du South End de Boston, c’est cet idiome familier, résultat de l’isolement beaucoup plus que d’une intention délibérée, qui a séduit des milliers d’immigrants arabes », écrit le roamncier Jean Gibran.

En dehors de son statut d’artiste, Gibran Khalil Gibran était selon ses proches, « un mystiques sans conteste », conjuguant le dogme chrétien, hindouiste et musulman, conception qui transparaît dans son célèbre livre Le prophète.

En  1996, un grand cèdre du Liban est planté au Square de l’Aspirant-Dunand à Paris pour lui rendre hommage. Un autre espace baptisée La promenade de Gibran-Khalil-Gibran à Paris, témoigne de l’admiration et du respect que lui vouent ses lecteurs.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *