22 novembre 1869, le jour où André Gide est né

Braver les interdits, combattre jusqu’à en perdre haleine le puritanisme ecclésiastique, ne peut qu’être l’œuvre du célèbre André Gide. L’auteur de L’Immoraliste, des Caves du Vatican, des Faux-Monnayeurs s’inscrit dans une perspective libératrice inédite en son temps.  Bien que controversé, André Gide a peint l’une des plus remarquables œuvres littéraires françaises.

Sa passion pour le voyage et la découverte des plaisirs de la vie ont fait de lui le diariste le plus lu dans le monde durant le XXème siècle. Pour lui, la littérature consiste à « élever l’homme au-dessus de lui-même, le délivrer de sa pesanteur, l’aider à se surpasser, en l’exaltant, le rassurant, l’avertissant, le modérant, n’est-ce pas là le but secret de la Littérature ? »

Son voyage en Afrique du Nord a été à l’origine de sa création littéraire où se racontent ses expériences et rapports sexuels avec des adolescents « indigènes », faisant de lui le « touriste sexuel ». « J’appelle pédéraste celui qui, comme le mot l’indique, s’éprend des jeunes garçons », écrit-il dans son journal intime.

Né le 22 novembre 1869, André Gide a toujours été la victime du puritanisme de sa famille, ce qui a interrompu à plusieurs reprises sa scolarité et l’a poussé à entreprendre une vie de voyages et de découvertes. Il s’éteint en 1951 après avoir obtenu le Prix Nobel de littérature en 1947.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *