Ali El Kenz, un intellectuel de race s’en va

Le sociologue algérien Ali El Kenz est décédé aujourd’hui, 1er novembre à Nantes des suites d’une longue maladie, a-t-on appris de sources sûres.

Etabli à Nantes depuis plusieurs années avec son épouse palestinienne et néanmoins écrivaine, Suzanne El Farra El Kenz, Ali El Kenz est né à Skikda où il a fait ses études avant d’être maitre-assistant de philosophie à l’université d’Alger, puis Professeur de sociologie dans la même université jusqu’en 1993 ainsi que directeur de recherches au CREAD (Centre de recherches en économie appliquée au développement à Alger). Il a à son actif plusieurs ouvrages dont Le monde arabe: enjeux sociaux, perspectives méditerranéennes, Gramsci dans le monde arabe, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *