ActualitéArt & Lettres
A la Une

Amel Zen refuse de chanter l’arbitraire africain

La célèbre artiste algérienne Amel Zen annonce son retrait de la célébration de la Journée Mondiale de l’Afrique, le 25 mai, fêtée chaque année en souvenir du congrès fondateur de l’Organisation de l’Union africaine, ancêtre de l’actuelle Union africaine. Ce retrait s’inscrit, dit-elle, dans la logique de ses engagements pour la liberté et la démocratie en Afrique et son rejet de l’arbitraire qui régit la majorité des pays de ce continent puisque, c’est désormais connu, Amel Zen est une des figures artistiques les plus emblématiques de la révolution algérienne du 22 février. « J’ai le regret de vous annoncer que j’ai décidé de retirer ma participation à l’évènement WAN qui sera diffusé le 25 Mai 2020. J’ai adhéré et participé à un projet indépendant panafricaniste réalisé par la société civile et les artistes contre les conséquences sanitaires du covid 19 avec un message pour nos populations. Par inattention, j’avais malheureusement pas compris qu’en plus des réseaux sociaux, il serait diffusé sur les TV nationales des États africains, ce qui lui donne à mon sens une dimension officielle qui aurait nécessité un message différent, qui serait destiné à nos populations mais également à nos dirigeants et politiques, » annonce-t-elle sur sa page Facebook officielle en précisant que la décision de retirer sa participation a été prise afin de « rester fidèle à sa vision et à ses convictions. »

Pour rappel, la Journée mondiale de l’Afrique est née en 1958, à l’occasion du Premier congrès des États africains indépendants qui s’est tenu à Accra, au Ghana, à l’invitation de Kwame Nkrumah. Les participants à ce Congrès ont alors appelé à la création d’une « Journée de la liberté africaine » afin « de marquer chaque année les progrès en cours dans le mouvement de libération et symboliser la détermination des peuples d’Afrique à se libérer de la domination étrangère et de l’exploitation ». À la création de l’Organisation de l’Union Africaine le 25 mai 1963, cette journée a été rebaptisée « Journée de la libération africaine » avant de devenir « la Journée mondiale de l’Afrique ».

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer