Appel pour le respect de la diversité culturelle et contre le racisme

Actualité

Un appel a été lancé hier par différentes personnalités algériennes du domaine culturel pour le respect des diversités culturelles et contre toute forme de racisme.  Un appel où il a été notamment noté que l’Algérie comme carrefour de différentes civilisations « est un pays méditerranéen qui s’est formé grâce aux interactions entre plusieurs cultures pendant des siècles. Naturellement africaine par son appartenance continentale, l’Algérie est un pays amazigh, qui appartient à la région arabe. Profondément marqué par la culture islamique, l’Algérie porte également en elle un héritage culturel chrétien, judaïque et animiste entre autres »

Dans un langage fort engagé, l’appel souligne brillamment les « différentes appartenances et influences » qui « font que l’Algérie est un pays dans lequel cohabitent diverses cultures. Cette diversité culturelle doit être assumée et respectée par toutes les citoyennes et tous les citoyens Algériens qui ont le droit d’appartenir à la culture qui est la leur, celle dans laquelle ils se reconnaissent ou celle qu’ils choisissent eux-mêmes : on peut être Algérien et Berbère comme on peut être Algérien et Arabe, Algérien et Arabo-Berbère, Algérien et Maures, Algérien et Africain, etc. », lit-on dans cet appel.

Notant les formes de racisme et de haine qui envahissent les esprits radicaux, depuis l’avènement du Hirak du 22 février 2019, l’appel souligne également « une régression dans le respect de la diversité culturelle, qui se manifeste par un repli sur soi et par une radicalisation des esprits. Cette radicalisation se manifeste à travers un racisme désormais explicite contre telle ou telle culture ou contre telle ou telle la couleur de peau. Cette amère réalité, va pourtant à l’encontre des aspirations du peuple Algérien, qui est sorti par millions réclamer une Algérie nouvelle, fondée sur la liberté et sur le respect de toutes et de tous. »

Par ailleurs, l’appel n’a pas ménagé la « démission des responsables du régime politique, occupés à tenter de préserver leurs avantages acquis ses vingt dernières années ». Affichant une volonté farouche à préserver les appartenances culturelles, ces intellectuels, artistes et écrivains Algériennes et Algériens, tirent la sonnette d’alarme contre le racisme qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans l’espace public algérien et appellent « chacune et chacun, à prendre ses responsabilités pour dénoncer le racisme quelle que soit sa nature, en temps et en heure, et œuvrer à promouvoir et à protéger les expressions de la diversité culturelle, car, précise-t-on, nous pensons qu’on peut défendre sa culture sans nier l’existence de celle de l’autre. L’Algérien doit avoir le droit d’appartenir à la culture qu’il considère sienne, sans qu’il ne soit stigmatisé ni menacé. Laisser le racisme prendre de l’ampleur, c’est miner le terrain vers lequel nous souhaitons atteindre la liberté et le vivre ensemble. »

Parmi les 124 signataires de cet appel, figurent différentes personnalités engagées dans le domaine culturel à l’image d’Ammar Kessab, Amin Zaoui, Rabia Djelti, Nahla Naili Bouhired ainsi que d’autres intellectuels, écrivains, poètes et enseignants universitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *