Deux courts métrages algériens au Festival « Les Nuits MED » en France

« Les courts métrages Le vieux kalbelouz d’Imène Ayadi et Kayan wela makanche de Kada Abdalah participent au 13ème Festival itinérant du court métrage Les Nuits MED, prévu à Porto Vecchio-Lecci et à Ajaccio (sud de la France) du 16 au 26 juillet,» rapporte l’APS.

Le vieux kalbelouz, un court métrage produit par NVA Prod, raconte en dix minutes l’histoire du vieux Ahmed, rôle interprété par Ahmed Benaissa qui, s’apprêtant à entamer sa journée, il se plonge dans ses pensées et souvenirs d’antan. Kayan wela makanche, un autre court métrage de 13 minutes produit par Ab Positif Production Audiovisuel, présente le quotidien d’un homme aux besoins spécifiques, qui, en plein hiver, cherche à se frayer un chemin au milieu d’une foule de gens déchaînés à l’arrivée d’un camion venu les approvisionner en gaz butane. À son retour chez lui, le jeune homme est étonné d’apprendre que son pays exporte du gaz à l’étranger. Les deux courts métrages « sont en lice avec une trentaine de films produits en 2019 et répartis en six programmes de courts métrages issus des pays du bassin méditerranéen,» indique-t-on.

Parmi les films prenant part à la compétition, Le philosophe du Marocain Abdelatif Fdil, Un très vieil accident de l’Égyptien Ahmed Sobhy, La Tierra Llamando A Ana de l’Espagnol Fernando Bonelli, Un lourd fardeau du Turc Yilmaz Ozdil, Jadael-Tresses du Syrien Ismail Dairiki et, enfin, Houria du Tunisien Oussama Azzi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *