« Idir l’éternel », un livre-hommage à l’icône mondiale de la chanson kabyle

Idir l’éternel, c’est le titre d’un nouveau livre paru aux éditions KOUKOU en hommage à l’icône mondiale de la chanson kabyle. Le livre sera en librairie à partir de dimanche 26 juillet. « Pour les lecteurs de l’étranger, notamment ceux de France et du Canada, le livre sera disponible sur Amazon, » nous informe Arezki Ait-Larbi, directeur des éditions avant de souligner : « Préfacé par Yasmina Khadra et coécrit par Amer Ouali, journaliste à l’AFP, et Saïd Kaced, professeur de français, le livre relate le parcours palpitant de l’icône internationale de la musique kabyle qui a porté la voix des ancêtres aux quatre coins de la planète. »

Lire aussi: « Idir est une déchirure créatrice » (Kamel Chachoua, sociologue)

Ce livre, qui se lit davantage comme un récit lyrique que comme un document historique, dévoile néanmoins assez de facettes peu connues de la personnalité et de la trajectoire d’Idir. Il dit avec brio sa passion de la pluralité. « Par ces temps d’incertitude, Idir restera, pendant longtemps encore, l’éveilleur des consciences pour entretenir la flamme des espérances souvent contrariées, mais sans cesse renouvelées. Si le grand frère nous manque déjà, son aura brille, parmi tant d’étoiles, au firmament de l’éternité pour éclairer les chemins qui mènent vers la liberté. Car, derrière l’artiste planétaire, se profile le combattant épique qui a défié les forces du mal avec une guitare sèche, un sourire juvénile et un cœur fraternel. Son message apparaît alors comme une ultime déclaration d’amour dans un océan d’incompréhensions et d’anathèmes. Hymne à la reconnaissance mutuelle et au respect réciproque, son appel à la cohabitation pacifique entre les hommes, les cultures, les langues et les religions reste l’unique voie de salut pour conjurer les démons suprémacistes qui hantent les sociétés plurielles, » lit-on sur la quatrième de couverture du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *