ActualitéArt & Lettres
A la Une

« Le Sang des loups » de Amar Sifodil sélectionné par plusieurs festivals dans le monde

Le Sang des loups, long métrage réalisé par Amar Sifodil, a été sélectionné au 7ème Festival « Africlap » prévu dans la ville de Toulouse du 23 au 30 août prochain.

Lire aussi: Le film « Reconnaissance » de Salim Hamdi sélectionné par le Festival Africlap

Durant 1h 38 minutes, le film raconte l’histoire du jeune policier Khaled tentant de s’infiltrer dans une bande de malfaiteurs. Un rôle  qui vaut à son interprète Khaled Sehairi le Prix du meilleur interprète masculin au Festival International du Film arabe de Meknès. De plus, ce film, un, bel exploit technique une histoire qui raconte avec beaucoup d’originalité les marges de la société, « a été sélectionné dans deux festivals aux États-Unis, le Festival Panafricain de Los Angeles et le Festival du film arabe de San Diego. » nous informe le réalisateur Amar Sifodil avant de poursuivre : « À chaque fois que mon film est sélectionné dans un festival, j’éprouve beaucoup de joie car on fait ce métier pour que le public puisse voir notre travail ! » Mais, comme c’est le cas pour la plupart des productions artistiques prometteuses, Amar Sifodil se sent « un peu triste car le film n’a pas encore été projeté en Algérie, » nous déclare-t-il.

Lire aussi: « Il est impossible de redynamiser le cinéma sans les libertés »( Karim Moussaoui, réalisateur)

Pour rappel, Amar Sifodil, diplômé de l’école polytechnique d’architecture et d’urbanisme d’Alger 3, a à son actif plusieurs productions cinématographiques dont des courts métrages, des longs métrages et des films documentaires : Fatras, mon jeu de cinéma ; Le doute ; Sidi el Kbir ; El Achiq ; Ache ; Deux ; Jours de Cendre ; Dans le bleu ; Horreur Algérie, etc.

Lire aussi: « L’industrie cinématographique algérienne est un mythe » (Bachir Derrais, réalisateur)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer