Les artistes tunisiens frappés de plein fouet par la crise sanitaire

Alors que les secteurs culturel et artistique au niveau mondial se noie dans le déni total depuis le début de la pandémie du Coronavirus, les artistes tunisiens, toute catégorie confondue, ont à leur tour protesté hier vendredi, contre le gel de leurs activités qui leur permettent de « vivre dignement », a-t-on appris des médias tunisiens.

En effet, le Syndicat tunisien des professions musicales et des professions apparentées, a annoncé un sit-in ouvert afin de dénoncer la situation précaire dans laquelle se retrouvent les artistes depuis plusieurs mois. « Les consignes décidées pour lutter contre le Coronavirus, notamment l’interdiction des rassemblements et le couvre-feu, ont impacté la plupart des artistes, dont beaucoup ne parviennent même plus à payer leur loyer », ont déploré les protestataires, appelant les autorités à trouver une solution qui les aideraient à poursuivre leurs activités dans le respect des mesures préventives.

Regrettant le non-respect du protocole sanitaire dans les espaces publics et les transports en commun, les artistes ont déploré le fait qu’ils se retrouvent privés de leur gagne-pain. « On nous empêche de de faire nos spectacles sous prétexte de distanciation physique, mais les transports en commun sont bondés, sans aucun contrôle sanitaire et sans inquiéter les autorités. Nous sommes frappés de plein fouet par ces mesures qui se suivent et se ressemblent », ont déclaré les artistes.

Pour rappel, le Syndicat tunisien des professions musicales et des professions apparentées a déjà qualifié les décisions du gouvernement tunisien de « discriminatoires », compte tenu du danger que pourraient causer les autres activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *