Les Journées cinématographiques de Carthage célèbrent le cinéma algérien

L’Opéra de Tunis s’est ouvert dans la soirée du 18 décembre 2020 pour célébrer la 31e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) dans des circonstances exceptionnelles marquées par la crise sanitaire mondiale de la Covid-19.

Durant cet événement hautement symbolique pour le cinéma maghrébin, arabe et africain, l’Algérie signera sa présence par plusieurs productions cinématographiques. Dans la sélection « Best of courts métrages », les organisateurs et experts ont opté pour Les Jours d’avant de Karim Moussaoui, Khoya de Yanis Koussim, Demokratia de Malek Bensmael, Lumdja d’Omar Belkacemi et Le voisin de Belkacem Hadjadj. Le célèbre documentaire Fi Rassi rond-point de Hassan Ferhani, primé dans plusieurs festivals, dont les JCC, figure à son tour dans la sélection « Coup de cœur » de cette édition.

Les Journées cinématographiques de Carthage proposent cette année au public des portraits qui reviennent sur le parcours de différentes grandes figures du cinéma arabo-africain. Parmi elles, Merzak Allouache, Mohamed Lakhdar-Hamina, Abdelkerim Behloul et Rachid Bouchareb.

Après le premier report de cette 31e édition, les JCC vont se dérouler en présentiel dans le strict respect de mesures préventives contre la propagation du coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *