Ministère de la Culture-Asal : conventions pour préserver le patrimoine culturel

« Le ministère de la Culture et des Arts et l’Agence spatiale algérienne (Asal) ont signé lundi à Alger deux conventions de partenariat pour une exploitation optimale des systèmes satellitaires en vue de protéger et préserver le patrimoine culturel  et la biodiversité dans les parcs culturels », a indiqué lundi l’APS.

En présence de la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, et le directeur général de l’agence spatiale algérienne, Azzedine Oussedik, la cérémonie de signature s’est déroulée à Alger, au Palais de la culture Moufdi Zakaria.

Dans cette première convention-cadre signée avec l’Asal, cette dernière s’engage à fournir  aux structures sous la tutelle du ministère de la Culture des « outils scientifiques basés sur des images satellitaires et des systèmes d’informations géographiques  pour contribuer à l’analyse et à la prise de décisions appropriées » dans la préservation du patrimoine culturel.

Dans la cadre de cette cérémonie, Mme Bendouda a souligné que cette convention vise la valorisation du « patrimoine culturel et le suivi de la cartographie des sites et parcs culturels ainsi que les monuments » à travers l’élaboration d’une base de données géographiques et des systèmes d’information  pour le suivi et la sécurisation de ces lieux protégés. La ministre de la Culture et des Art a également indiqué que cet accord contribue à « l’enrichissement de la cartographie patrimoniale numérique de l’Algérie et la gestion des catastrophes naturelles »,ce qui contribuera de manière effective, a-t-elle expliqué, à « la prise de décisions appropriées relatives au développement local et à l’investissement »,tout en tenant compte de la « préservation de ces sites patrimoniaux. »

De ce côté, le directeur général de l’Asal, M. Azzedine Oussedik a garanti que son agence mettra à la disposition du ministère de la Culture son potentiel de « moyens techniques et humains pour l’élaboration d’une cartographie (numérique) patrimoniale » pour une meilleure connaissance et suivi des sites culturels en Algérie. L’Agence spatiale algérienne disposant de 4 satellites d’observation terrestre et un autre dédié à la télécommunication, accompagne, en vertu de cette convention, le ministère de la Culture dans la réalisation de son projet de numérisation de ces lieux culturels à l’aide de la géolocalisation et l’exploration satellitaire des zones archéologiques ciblées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *