Naâma, l’icône de la chanson tunisienne n’est plus

La célèbre chanteuse et icône de la chanson tunisienne Naâma est décédée dimanche à l’âge de 86 ans, a rapporté l’APS.

De son vrai nom Halima Bent Laroussi Ben Hassen Escheikh, Naâma a vu le jour dans la ville d’Azmour (Cap Bon) le 27 février 1934.

Naâma, possède un répertoire de près de 500 chansons composées par les plus grands musiciens dont, Mohamed Triki, Chedly Anouar, Ridha Kalaï, Salah El Mehdi, Ali Riahi, Kaddour Srarfi et Ahmed Hamza, entre autres.

Parmi les chansons qu’elle avait interprétées, Inti wahdek saken qalbi, Houa Lasmar, Om El Qad Touila, Ya Zine Assahra, Habibi ya ghali, Toussamt fik el khir et  Finek ya Ghali.

La dernière apparition de Naâma, fut le 24 juillet 2019 lors du Festival international de Hammamet, où un hommage lui avait été rendu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *