Oran se dote du premier café-théâtre indépendant en Algérie

Au milieu d’un magma d’informations aussi déprimantes les unes que les autres, une bonne nouvelle tombe : un premier théâtre indépendant sera prochainement ouvert, à l’initiative d’un homme d’affaire et néanmoins passionné d’art et de littérature, à Oran, la ville de toutes les belles surprises. Selon le quotidien algérien El Watan, la Radieuse «  va se doter, très prochainement, d’un nouveau théâtre, qui répondra au nom de «La Fourmi», et dont l’emplacement jouxtera l’hôtel Liberté, c’est-à-dire à l’est de la ville (quartier de l’USTO). » Né de l’initiative du directeur de cet établissement hôtelier, M. Affane, le café-théâtre  n’aura, gage-t-on, «rien à envier aux petits théâtres qui pullulent un peu partout en Europe, » a rapporté  la même source.

Par sa  scène de dimension 5m sur 5m, ce café-théâtre, n’abritera pas plus de 100 places mais il sera un foyer propice aux humoristes algériens. Ainsi, ajoute le quotidien El Watan, « Il y aura un autre volet, et pas des moindres, celui du 7e art, puisque, à raison d’une fois par mois, ce nouveau théâtre abritera un ciné-club, avec des projections de films, surtout les productions algériennes, qui seront suivies de débats. » « D’ores et déjà, nous apprenons que deux films sont programmés, Papicha de Mounia Meddour et Djenia d’Abdelkrim Bahloul, » rapporte El Watan.D’autres activités culturelles seront également animées dans le café-théâtre, entre autres musique, cafés littéraires, ateliers d’expression artistique dédiées aux enfants : « On s’était dit que la seule solution pour sortir ces jeunes talents de l’ombre, c’est de créer un espace comme le théâtre de La Fourmi et leur permettre de s’exprimer librement. Ces jeunes ont besoin d’un espace de liberté où ils pourront s’exprimer et se faire connaître,» a affirmé M. Affane, cité par El Watan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *