Remise du prix de la présidence pour la littérature et la langue amazighes

Une cérémonie de distinction des lauréats de la première édition du prix du président de la République pour la littérature et langue amazighes a été organisée mardi à Alger en célébration du 25e anniversaire de la création du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA), a-t-on appris de l’APS.

Après avoir examiné 106 œuvres, le jury présidé par Youcef Nacib, a décidé de remettre des distinctions aux lauréats des trois premières places remportées respectivement par Yacine Meziani, Toufik Djeroud et Boukharroub Rachid, tandis que le premier prix dans la catégorie recherches sur le patrimoine culturel amazigh immatériel n’a pas été attribuée, alors que la deuxième place a été décrochée par le chercheur Ali Hedjaz.

Pour M. Assad ce prix « constitue un acquis important pour une dimension identitaire partagée par tous les Algériens. C’est aussi une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la consolidation des constantes nationales avec leurs trois composantes, ce qui permet de manière incontestable de parachever le processus de réhabilitation de la langue amazighe dans notre pays sur fond de réconciliation, de sincérité, de paix et de coexistence harmonieuse entre toutes les catégories de la société », a rapporté l’APS.

Le même responsable a affirmé que le prix du président de la République pour la littérature et la langue amazighes constituait pour le HCA « un défi relevé par excellence et traduit l’intérêt accordé par l’Etat algérien au développement et à la promotion de la langue amazighe dans son cadre national et dans ses différentes diversités linguistiques. »

A cette occasion, la délégation participante a visité les pavillons d’une exposition d’affiches et de tableaux des différents sites historiques algériens ainsi que des produits du terroir mettant en exergue les différents aspects de la célébration de Yennayer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *