Voici pourquoi Mourad Senouci va quitter le TRO

Lors d’un entretien accordé à Algérie Cultures, Mourad Senouci, journaliste, dramaturge et directeur du Théâtre régional d’Oran, a dévoilé les raisons qui l’ont poussé à quitter le TRO, « Là, j’arrive au terme de mon projet et je pense avoir donné le meilleur de moi-même. Le conseil d’administration de l’entreprise, tenu le 27 août 2020, a validé mon bilan en considérant que j’ai réalisé dix des onze objectifs arrêtés dans mon plan de travail proposé à ce même conseil, un certain 29 août 2017 », a-t-il déclaré.

Fier de ses exploits et reconnaissant à l’implication de son équipe de travail et son public, Mourad Senouci a également souligné « Ce que j’ai pu réaliser au TRO en trois ans a été possible grâce à l’implication et l’engagement d’une bonne partie des travailleurs du TRO qui ont cru en mon projet, mais aussi grâce au public qui n’a jamais cessé de nous soutenir », ajoutant qu’actuellement « dans ma tête, je suis déjà dans l’après-TRO même si je ne vais pas le quitter avant la réalisation de certains projets et opérations qui sont à mi-chemin. J’assumerai donc mes responsabilités jusqu’au bout et je quitterai le TRO une fois le classement de celui-ci en tant que monument historique officialisé. Et après que l’opération de restauration et de réhabilitation des statues sur la toiture soit menée à son terme. Je compte lancer incessamment le système de réservation en ligne, mettre en place une médiathèque pour les archives et documents numérisés ainsi que les fonds documentaires remis par la famille Alloula et le fond d’archives remis par l’ancien directeur Saïd Kateb. »  

Par ailleurs, Mourad Senouci a insisté sur les dernières tâches qu’il voudrait effectuer dans le TRO avant de partir, « Je viens d’être saisi par un autre ancien directeur, Saïd Bouabdellah, qui compte me remettre des archives importantes. En respect à ce signe de confiance, je dois mettre tout ce trésor dans de bonnes conditions de préservation et aussi de protection juridique. » Il compte ainsi « réaliser un guide des procédures de gestion administrative pour que la norme soit de mise au lieu des humeurs des gens. Et pour terminer, j’ai une générale d’un nouveau produit théâtral pour enfants à organiser et un programme de reprise de diffusion pour les pièces pour adultes que nous n’avions pas pu diffuser suffisamment… Donc voilà ce qui me reste à faire avant mon départ. Je ne sais pas ce que cela va me demander en terme de temps, mais je ferai le maximum pour que ce soit dans des délais acceptables. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *