Une pléiade d’artistes algériens chante pour la liberté des détenus à l’occasion de l’aïd

La diaspora algérienne dans le monde va fêter la fin du ramadan en organisant aujourd’hui, à partir de 21h00, avec le soutien de nombreux artistes, un concert inédit sur Internet.  Ce concert en ligne se veut une manifestation de solidarité avec les détenus du hirak et un rejet des atteintes à la liberté d’expression en Algérie. Parmi les artistes qui participent à l’initiative, le groupe algéro-québecois Labess, le rockeur Cheikh Sidi Bémol et la chanteuse de pop Amel Zen ainsi que Souad Massi. Tous ces artistes ont en commun leur engagement sans réserve pour une Algérie libre et démocratique depuis plusieurs années et leur résistance, par l’art, à l’autoritarisme du pouvoir algérien. Amel Zen, l’une des figures emblématiques de la nouvelle protest-song algérienne, a déclaré à l’AFP à ce sujet : « Je participe en solidarité avec les détenus. Il faut les libérer ! Ce n’est pas normal de continuer à réprimer les libertés […] Nous avons deux virus: le corona et la répression. ». Le groupe Labess de son coté motive sa participation à cet événement inédit par les menaces qui pèsent sur « l’Algérie qui avance ». « La liberté d’expression et le respect des droits de l’Homme sont en danger en Algérie, » a-t-il déclaré à l’AFP. Quant à Cheikh Sidi Bémol, il a écrit sur sa page Facebook officielle : « Ce soir nous allons chanter pour les détenus d’opinion, nous allons veiller et penser à tous ces prisonniers politiques, enfermés dans leurs cellules, loin de leurs parents, de leurs famille, de leurs enfants, de leurs amis. »

Lire aussi: Concert de soutien aux détenus d’opinion en Algérie: pari largement réussi

Ce concert inédit sera diffusé sur plusieurs pages Facebook dont celles  des artistes eux-mêmes, ainsi que, entre autres, la page FreeAlgeria.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *